OASIS-Canada

Transcription :

Chaque printemps dans l'Arctique, on constate la disparition de l’ozone présent des gaz à effet de serre et du mercure, un produit chimique toxique. Tous deux, normalement présents dans le Nord, disparaissent soudainement de l’atmosphère, le long de la côte de l'océan gelé.

Afin de découvrir ce qui provoque la disparition de ces deux produits chimiques polluants, Environnement Canada mène dans le cadre de l'Année polaire internationale un projet appelé OASIS-Canada (OASIS est l'acronyme formé des termes anglais pour les mots océan, atmosphère, glace de mer [sea ice] et manteau neigeux [snowpack]).

Près de la ville de Barrow, en Alaska, une équipe composée de dix scientifiques dirigée par Jan Bottenheim, Ph. D., d'Environnement Canada, étudie la manière dont ces produits chimiques aboutissent dans l’océan Arctique, comment celui-ci réagit à leur intrusion et quelles seraient les répercussions éventuelles sur l’écosystème si l'océan Arctique continuait d'être touché par les changements climatiques.

À plus grande échelle, l’ozone troposphérique joue un rôle important dans l'élimination des polluants atmosphériques. Grâce à ces recherches, l'équipe OASIS pense pouvoir expliquer, entre autres, quels sont les effets à long terme sur l'atmosphère lorsque la concentration normale de gaz est fortement réduite.

Les niveaux élevés d'exposition au mercure peuvent entraîner des problèmes de santé chroniques pour les humains et les espèces sauvages. C'est pourquoi une partie du travail de l'équipe consiste également à déterminer si la disparition du mercure dans l'air est liée à la présence de niveaux accrus de cette substance dans les espèces végétales et animales présentes dans l'Arctique.

Grâce à M. Bottenheim et aux chercheurs de l'équipe OASIS, ainsi qu'à divers autres grands travaux scientifiques et technologiques menés chaque jour par Environnement Canada, nous pourrons bientôt être en mesure de répondre à certaines de ces questions.

Ainsi, nous comprendrons peut-être mieux notre région du Grand Nord et les nombreux changements auxquels cette région fait face.