Conditions météorologiques difficiles de l’Arctique

Voir en Quicktime | Aide - lecteurs multimédia

Transcription de la vidéo

Narrateur:
Le temps change dans l’Arctique canadien et devient plus imprévisible et plus dangereux…

Tony Gaston:
Des vents de 100 kilomètres à l’heure ne sont pas inhabituels l’été…

Dr. Gilbert Brunet:
L’impact sur la visibilité constitue le véritable danger.

Narrateur:
Les gens de la région et les animaux ont maintenant plus de difficulté à interpréter le temps.

Dr. Joel Heath :
Il y avait 50 canards eiders qui hivernaient. La tempête les a totalement ensevelis et étouffés.

Tony Gaston :
Le climat change rapidement. Et la faune a de la difficulté à s'adapter.

Narrateur :
Les chasseurs essaient de nourrir leur famille et font face à de nouveaux risques à cause du temps qui change…

Dr. Joel Heath:
Nous parcourons le territoire tous les jours avec les chasseurs. C’est un endroit très important pour bien des gens pour trouver de la nourriture.

Narrateur :
Les gens du Nord travaillent avec les scientifiques pour trouver des moyens de s’adapter…

Dr. Joel Heath :
Nous élaborons actuellement un plan de surveillance à long terme avec la collectivité. Nous formons les gens à utiliser cette technologie.

Dr. Gilbert Brunet:
Nous voulons étendre notre système de prévisions météorologiques haute définition à tout l'Arctique.

Voiceover :
Les scientifiques canadiens font valoir cette question pendant l’Année polaire internationale.