La science vous favorise - L'eau douce

Voir en Windows Media | Aide - lecteurs multimédia

Transcription de la vidéo

Narrateur :
Le gouvernement du Canada s’est fermement engagé envers la science et la technologie. L’eau douce constitue un domaine prioritaire, et la science appliquée et pertinente à l’eau douce permet de garantir la propreté, la salubrité et la sûreté de l’eau destinée à l’homme et à l’écosystème. Un des rôles clés de l’administration fédérale est de transmettre les connaissances scientifiques nécessaires pour prendre des décisions et faire des politiques saines. 

John Carey :
Directeur général, Direction des sciences et de la technologie de l’eau, Environnement Canada
La direction des sciences et de la technologie dans Environnement Canada de recherches passionnantes qui commencent très souvent au Centre canadien des eaux intérieures à Burlington Ontario. Nous sommes là pour vous.

Narrateur :
Le Centre canadien des eaux intérieures fournit au Ministère les installations de la recherche et développement en matière d’environnement ainsi que la gestion de la surveillance et des ressources.

Un large éventail de scientifiques de la Direction générale de la science et de la technologie d’Environnement Canada  jouent un rôle essentiel à l’égard de la transmission des connaissances nécessaires à la gestion des GRANDS LACS et d’autres écosystèmes aquatiques.

Mark McMaster participe au Projet d’évaluation de l’état des écosystèmes. Le projet permet d’évaluer la santé des poissons à l’échelle du Canada.

Dr Mark McMaster :
Chercheur scientifique, Environnement Canada
Nous avons de surveillance qui permettent d’évaluer la croissance, la reproduction et la survie des poissons. Ils nous font part de l’état de l’écosystème aquatique ce qui est important parce que l’eau fait partie de notre survie.

Narrateur :
Formule de collaboration existe entre les chercheurs, les techniciens, d’autres ministères universités et organismes de recherche ainsi que des intervenants internationaux pour étudier divers enjeux liés à l’eau.

L’ingénieur Ralph Moulton travaille à la division des enjeux frontaliers de l’eau qui est chargé de gérer les niveaux d’eau des grands lacs.

Ralph J. Moulton :
Ingénieur principal, Environnement Canada
La gestion du niveau d’eau des grands lacs est importante pour l’économie et pour l’environnement ainsi que pour le bien être personnel. Je veux dire que l’économie est importante pour la production de l’hydro électricité que nous obtenons des grands lacs et des rivières qui s’y rattachent.

L’aspect environnemental des terres humides des grands lacs est une importante source pour la reproduction des poissons et pour les oiseaux.

En ce qui concerne le bien être personnel, il y a de nombreuses personnes qui vivent le long du littoral ou se rendent à leur chalet, vont à la plage. C’est très important sous tous ces aspects.

Narrateur :
À titre du plus important institut de recherche sur l’eau douce du Canada, Environnement Canada a plus de 300 employés qui travaillent au CCEI, notamment des écologues de l’eau, des hydrologues, des toxicologues, des géographes en physiographie, des modalisateurs, des limnologues, des chimistes de l’environnement et des techniciens.

Le centre a fait d’importantes contributions à la restauration des grands lacs, à la réduction des pluies acides, l’agglomentation des substances toxiques, à la création de conventions internationales sur l’atmosphère et il a aidé à profiler la gestion environnementale des ressources canadiennes en eau douce depuis le plus petit ruisseau jusqu’au plus grand bassin hydrologique du Canada.

Tom Edge travaille à l’Institut national de recherche sur les eaux, son domaine d’expertise est les agents pathogènes d’origine hydrique. 

Dr Tom Edge :
Chercheur scientifique, Environnement Canada
Les agents pathogènes d’origine hydrique sont un microorganisme qui est cause de maladies, comme les bactéries et les virus qui peuvent exister dans l’eau. Notre rôle est de les détecter dans l’eau et de retracer leur origine.

Les agents pathogènes d’origine hydrique sont un micro-organisme qui est cause de maladie comme les bactérie et les virus qui peuvent exister dans l’eau. Notre rôle est de les détecter dans l’eau et de retracer leur origine.Nous procédons ainsi à l’aide de diverses techniques du type médico-légal. Nous le faisons pour que les Canadiens aient de l’eau potable et de l’eau propre dans laquelle nager.

John Carey :
Le gouvernement travaille pour vous et notre science est à votre service.