Effets du réchauffement de la planète sur les mammifères marins – phoques, baleines et ours

Voir en Quicktime | Aide - lecteurs multimédia

Transcription de la vidéo

Narrateur :
Pendant l'Année polaire internationale, tous les regards sont tournés vers l'Arctique - et sur la façon dont les mammifères marins s'adapteront au changement.

David Barber (Chaire de recherche du Canada, Université du Manitoba) :
La façon dont les mammifères marins réagissent est très complexe, et se rapporte dans tous les cas aux changements dans la glace marine. Nous perdons environ 70 000 kilomètres carrés de glace chaque année en moyenne depuis 30 ans.


Steve Ferguson (Chercheur scientifique des mammifères marins, Pêches et Océans Canada) :
La glace marine est en train de disparaître l'été. Il y a donc de très longues périodes d'eau libre et nous essayons de comprendre comment cela va refaçonner tout l'écosystème, et comment les animaux doivent s'adapter.

Narrateur :
Les chercheurs étudient comment la vie dans l'Arctique pourrait réagir aux changements dans la glace.

Lily Peacock (Biologiste des ours polaires, Gouvernement du Nunavut) :
La glace marine est l'habitat de l'ours polaire. En étudiant comment les ours polaires utilisent les différents types de glace maintenant, nous pouvons prédire comment ils utiliseront les différentes configurations de glace dans l'avenir.

Theo Ikummaq (Chasseur et guide Inuk) :
Sans glace, je ne crois pas que la vie continuerait comme aujourd'hui.

Narrateur :
Pendant l'Année polaire internationale, les scientifiques canadiens nous renseignent davantage sur cette question importante.