Épidémiologistes de terrain : les enquêteurs des maladies de la santé publique

Poser des questions, éclaircir des mystères et raconter des histoires font tous partie du travail d’enquêteur. Ce sont aussi des aspects importants du travail d’épidémiologiste.

Qu’est-ce que l’épidémiologie?

L’épidémiologie est l’étude de la fréquence, de la distribution, des causes et des facteurs de risque des problèmes de santé au sein d’une population précise. Nous nous servons de l’épidémiologie pour aborder des problèmes de santé dans des quartiers, des écoles, des villes, des provinces, des pays et partout au monde.

Les épidémiologistes s’occupent d’une vaste gamme de problèmes de santé. À titre d’exemple, ils peuvent étudier des groupes de personnes qui ont subi des répercussions après avoir été exposées à des éléments dans l’environnement, comme des pesticides. À l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), ils peuvent faire le suivi de la distribution des maladies, comme la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest, l’infection à virus Zika en Amérique centrale et du Sud, ou des éclosions de grippe ou de rougeole au Canada. Ces épidémiologistes se servent de leurs constatations pour déterminer ce qui rend les gens malades et cerner des façons de prévenir les nouveaux cas de maladie.

Parfois appelés « détectives de la sante publique », les épidémiologistes contribuent à l’obtention des données probantes requises par d’autres professionnels de la santé pour prendre des décisions éclairées en vue de prévenir la propagation des maladies ou d’améliorer la santé de la population. Sans l’épidémiologie, personne ne saurait ce qui cause les éclosions, comment limiter leur propagation ou comment les prévenir. Parce qu’ils éclaircissent des mystères médicaux et qu’ils comprennent comment les maladies se transmettent, les épidémiologistes sont essentiels aux programmes et aux politiques qui protègent la santé de la population canadienne.

Épidémiologistes de l’ASPC sur le terrain

Imaginez qu’il y a une éclosion au Canada, comme une éclosion de maladie d’origine alimentaire causée par des bactéries comme des salmonelles, des listérias ou des bactéries E. coli. Si la propagation semble toucher ou atteindre de multiples provinces ou territoires du Canada, les épidémiologistes de l’ASPC peuvent être appelés à appuyer l’intervention fédérale et travailleront pour identifier la source de l’éclosion.

Les épidémiologistes de l’ASPC peuvent être déployés n’importe où au Canada ou dans le monde pour aider des organisations appelées à intervenir lors d’incidents de santé publique. L’ASPC est membre du Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie de l’Organisation mondiale de la Santé depuis de nombreuses années. Ses épidémiologistes sont souvent mobilisés à l’appui d’interventions internationales après des incidents de santé ou des catastrophes naturelles (p. ex. séismes, typhons et inondations) et pendant de vastes éclosions de maladies infectieuses.

Salman Klar était épidémiologiste à l’ASPC quand celle-ci a reçu une demande d’aide des Philippines pour participer aux efforts de reprise et d’intervention après le passage d’un typhon dans ce pays en juillet 2015. En compagnie de deux autres épidémiologistes du Canada, Salman a travaillé avec une équipe de professionnels de la santé publique pour contribuer à la réduction des risques d’éclosions de maladies infectieuses. Il a aussi fourni du soutien aux efforts de reprise et de reconstruction (axés sur la remise en état des établissements de santé), a fait le suivi des alertes, a fait enquête sur le terrain et a contribué à des interventions relatives à d’autres questions de santé publique existantes. Allez voir cette vidéo à propos du rôle de Salman aux Philippines pour en savoir plus.

Formation et perfectionnement – préparation en cas d’urgence de santé publique

Les épidémiologistes de l’ASPC occupent un éventail de fonctions. Certains font partie du groupe des agents de santé publique (ASP), titre général qui englobe divers professionnels de la santé, comme des infirmiers en santé publique et des analystes des politiques relatives à la santé. (Nous avons mis l’accent sur les épidémiologistes dans le présent billet de blogue, mais de futurs billets sur d’autres ASP suivront.) D’autres font partie du Programme canadien d’épidémiologie de terrain.

Deux programmes professionnels permettent à l’ASPC de disposer d’épidémiologistes de terrain et d’ASP ayant reçu une formation poussée pour intervenir lors d’incidents et d’urgences de santé publique au Canada et à l’étranger.

Service de la santé publique du Canada (SSPC)

Le SSPC travaille pour améliorer l’état global de préparation du Canada et son intervention en cas d’incident ou d’urgence de santé publique en plaçant des ASP dans des organisations fédérales, provinciales, territoriales ou régionales de santé publique dont les ressources sont limitées afin de renforcer la main-d’œuvre en santé publique du Canada, ses réseaux, ses connaissances et son infrastructure de sécurité. Les candidats doivent être titulaires d’une maîtrise en épidémiologie, en santé publique ou dans un autre domaine lié à la santé. Ils doivent aussi posséder une expérience de travail au sein d’un organisme de santé publique ou d’une profession du domaine de la santé publique. Pour en savoir plus sur la manière de présenter votre candidature, consultez la page Web du SSPC.

Programme canadien d’épidémiologie de terrain (PCET)

Le PCET forme des professionnels de la santé publique dans le domaine de l’épidémiologie appliquée, c’est-à-dire les capacités spécialisées requises pour intervenir lors de différents incidents de santé publique en situation réelle. Ce programme envoie des épidémiologistes de terrain à divers endroits, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde, pour appuyer des organisations de santé publique appelées à intervenir lors d’urgences de santé publique. Les candidats doivent être titulaires d’une maîtrise avec spécialisation en épidémiologie, être titulaires d’un diplôme d’une école de médecine reconnue et d’un permis d’exercice de la médecine valide dans une province ou un territoire du Canada ou être titulaires d’un diplôme d’une école vétérinaire agréée ou approuvée par l’Association canadienne des médecins vétérinaires. Pour en savoir plus, consultez la page Web du PCET.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur les épidémiologistes et les agents de santé publique, veuillez consulter la section Pratique en santé publique du site Web de l’ASPC.

Date de modification :