Santé Canada aide les Canadiens à rester au frais et en bonne santé

Le Canada est surtout connu pour ses longs hivers rigoureux, mais les chaleurs intenses se font de plus en plus fréquentes. Les épisodes de chaleur accablante, souvent appelés « vagues de chaleur », peuvent provoquer des effets graves sur la santé, comme des coups de chaleur, voire entraîner la mort. Il est important de s’y préparer.

Les épisodes de chaleur accablante se caractérisent par des températures élevées et, parfois, une forte humidité. Pour mieux prévoir ces épisodes et fournir les bonnes ressources aux autorités sanitaires locales, Santé Canada s’intéresse aux effets de la chaleur sur la santé depuis 2008. Ce travail, effectué surtout en coulisse, est crucial pour les Canadiens.

Intervenir en cas de vagues de chaleur

Selon des scientifiques d’Environnement et Changement climatique Canada, le nombre de journées de chaleur accablante au Canada augmentera à l’avenir. La Division de la chaleur de Santé Canada a pour mission de tenir les Canadiens informés et d’assurer leur sécurité lorsque la température monte. Ses activités et ses recherches s’articulent autour de quatre piliers :

  1. Élaborer des interventions en cas de chaleur accablante au Canada et les améliorer;
  2. Mieux faire connaître les effets de la chaleur sur la santé et les mesures que les gens peuvent prendre pour se protéger;
  3. Améliorer les données scientifiques afin de déterminer le risque de chaleur extrême pour les Canadiens et la façon d’y réagir;
  4. Appuyer la préparation aux situations d’urgence.

Informer la population à propos de la chaleur accablante

La Division de la chaleur de Santé Canada collabore avec le Service météorologique du Canada (SMC) pour aider les communautés à se préparer aux épisodes de chaleur accablante et protéger la santé des Canadiens en facilitant la mise en œuvre de systèmes d’avertissement et d’intervention en cas de chaleur (SAIC).

Lorsqu’une chaleur accablante est imminente, les fonctionnaires désignés déterminent si les éléments déclencheurs d’un avertissement de chaleur visant une collectivité sont présents et si les risques pour la santé justifient l’activation du SAIC. Si un avertissement est émis, les partenaires internes et externes en sont avisés par des activités de communication préétablies, et le public est informé des risques pour la santé liés à la chaleur. De plus, des mesures d’intervention communautaire sont amorcées pour assister les personnes vulnérables.

Les responsables du SAIC peuvent privilégier différentes approches, selon les besoins propres à une région. Par exemple, dans une ville densément peuplée comme Toronto, des gazouillis sont diffusés sur les plateformes de médias sociaux consacrées à la santé publique afin d’informer la population des avertissements de chaleur accablante. On peut procéder différemment dans des régions plus isolées, où des visites à domicile ou la distribution de dépliants pourraient s’avérer plus efficaces.

« Quel que soit le modèle choisi, il y a toujours des aspects à améliorer, et le gouvernement du Canada est déterminé à renforcer son approche actuelle. Notre équipe produit des renseignements exacts et fiables et cherche les meilleures façons d’améliorer le SAIC en se basant sur des données scientifiques », a déclaré Shawn Donaldson, gestionnaire de la Division de la chaleur.

Aider les collectivités à éviter les effets néfastes

D’ici la fin du 21e siècle, le nombre de jours où il fera plus de 30 oC devrait doubler dans certaines villes du Canada. La hausse des températures partout au pays augmente le risque de maladies liées à la chaleur chez les différentes populations. Tout le monde peut ressentir les effets de la chaleur accablante, mais les aînés, les jeunes enfants, les nourrissons, les personnes atteintes d’une maladie chronique et celles qui travaillent à l’extérieur y sont le plus vulnérables.

Pendant les épisodes de chaleur accablante, la chose la plus importante à faire est de se tenir au frais et de rester bien hydraté. Les symptômes d’épuisement par la chaleur sont les étourdissements ou l’évanouissement, les nausées, les maux de tête et une soif extrême. Si une personne présente ces symptômes, il faut soupçonner une maladie liée à la chaleur.

Une bonne planification est la façon la plus simple d’éviter les effets néfastes des épisodes de chaleur accablante. Il convient de se préparer à la chaleur et de vérifier les prévisions et les avertissements météorologiques pour la région afin de savoir s’il faut prendre des précautions supplémentaires.

Pour en savoir plus sur la Division de la chaleur de Santé Canada et ses recommandations pour rester au frais cet été, veuillez consulter la page Chaleur accablante – vagues de chaleur.


Date de modification :