Les antibiotiques, ce n’est pas automatique : la médecin en chef du Canada parle de la résistance aux antibiotiques

Contribution spéciale de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada

Les infections résistantes aux antibiotiques sont l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale.

Si nous n’intervenons pas adéquatement dès maintenant, les infections résistantes aux antibiotiques pourraient causer jusqu’à 10 millions de décès par année à l’échelle planétaire d’ici 2050. C’est plus que le nombre de décès dus au cancer dans le monde à l’heure actuelle.

Au Canada, environ 5 400 décès, soit près de 15 décès par jour, étaient attribuables à des infections résistantes aux antibiotiques en 2018.

Nous devons faire en sorte qu’il demeure possible de compter sur les antibiotiques maintenant et dans les années à venir. Plus nous utilisons les antibiotiques inutilement, moins ils seront efficaces lorsque nous en aurons besoin.

Qu’est-ce que la résistance aux antibiotiques?

Lorsque des antibiotiques sont utilisés pour traiter des infections bactériennes (comme la pharyngite à streptocoque et les infections urinaires), les bactéries peuvent évoluer afin de résister et de survivre. Lorsqu’un antibiotique ne parvient plus à éliminer une bactérie, on dit qu’elle a acquis une résistance à l’antibiotique.

Ces bactéries résistantes aux antibiotiques, que l’on appelle parfois « superbactéries », causent des infections difficiles à combattre avec les traitements existants, ce qui peut nécessiter des hospitalisations plus fréquentes et plus longues. Les superbactéries peuvent également être transmises d’une personne à l’autre.

Quel est le principal problème de la résistance aux antibiotiques?

  • Elle permet la propagation de bactéries résistantes aux médicaments (superbactéries) qui causent des infections excessivement difficiles à traiter.
  • Elle pourrait rendre dangereux des interventions et des traitements médicaux courants (comme les césariennes, la chimiothérapie et les chirurgies de remplacement de la hanche), en raison du risque accru d’infection potentiellement incurable.

Pourquoi utilisons-nous les antibiotiques inutilement?

Les antibiotiques sont uniquement efficaces contre les infections bactériennes. Toutefois, ils sont souvent prescrits pour combattre des virus, comme lors d’une grippe ou d’un rhume. En cas d’infection virale, non seulement les antibiotiques sont-ils inutiles et inefficaces (ils ne favorisent pas la guérison et n’atténuent pas les symptômes de la maladie), mais ils tuent aussi les « bonnes » bactéries qui se trouvent dans le corps, favorisant ainsi la multiplication et la propagation de souches plus résistantes.

Notre société en est venue à considérer les antibiotiques comme une arme infaillible. Les antibiotiques ont aidé tellement de personnes que beaucoup de patients s’attendent à en recevoir lorsqu’ils tombent malades, que leur maladie soit causée ou non par une bactérie.

Ce que vous pouvez faire

Voici différentes choses que nous pouvons tous faire, comme patients, pour aider à prévenir la résistance aux antibiotiques :

  • Gardez vos vaccins à jour.

  • Protégez-vous contre les infections.
    • Lavez-vous les mains avant de manger ou de préparer des aliments, après avoir été à la toilette et après avoir toussé ou vous être mouché.
    • Restez à la maison si vous êtes malade.
    • Toussez et éternuez dans votre bras, et non dans vos mains.
    • Adoptez un mode de vie sain, y compris une saine alimentation et la pratique d’activités physiques. Cela peut vous aider à garder la santé.
    • Adoptez des pratiques sûres de manipulation et de cuisson des aliments pour prévenir les maladies d’origine alimentaire.
    • Protégez-vous contre les maladies transmises sexuellement en utilisant un condom.

  • Consultez un prestataire de soins avant de prendre des antibiotiques Voici trois questions essentielles que vous devriez lui poser :
    • Ai-je vraiment besoin d’antibiotiques?
    • Quelles sont mes options?
    • Quels sont les risques associés à la prise de ce médicament?

  • Lorsqu’on vous prescrit des antibiotiques, suivez les directives d’emploi à la lettre.
    • Ne prenez jamais les antibiotiques restants d’une ordonnance.
    • Ne prenez jamais les antibiotiques d’une autre personne.
    • Ne partagez jamais vos antibiotiques avec quelqu’un d’autre.

  • Reconnaissez et acceptez que les antibiotiques ne sont pas toujours la solution. Les antibiotiques ne sont pas efficaces contre les maladies virales courantes. Suivez plutôt les traitements conseillés par votre prestataire de soins qui ne font pas appel à des antibiotiques.

La voie à suivre

Nous avons tous un rôle à jouer pour maintenir l’efficacité des antibiotiques. Nous ne voudrions pas que nos enfants ou nos petits-enfants connaissent un monde sans antibiotiques. Ensemble, nous pouvons agir afin de préserver la capacité des antibiotiques à combattre les infections, aujourd’hui et demain.

Pour en savoir plus

Pour obtenir plus d’information sur la préservation actuelle et future des antibiotiques, visitez la page Canada.ca/antibiotiques. Je vous encourage aussi à lire mon rapport Pleins feux, qui porte sur la résistance aux antibiotiques. Dans ce rapport, je décris également ce que peuvent faire les prestataires de soins et les responsables du système de santé pour aider à préserver l’efficacité des antibiotiques.

Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada
Twitter: @ACSP_Canada
Website: Canada.ca


Date de modification :