Sélection de la langue

Recherche

Christy Arseneau - Directrice scientifique, CFS-AFC

Christy Arseneau est directrice scientifique, Santé et biodiversité des forêts, au Centre de foresterie de l’Atlantique à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Elle est originaire de Dalhousie, au Nouveau-Brunswick, et est titulaire d’un baccalauréat en sciences forestières de l’Université du Nouveau-Brunswick et d’une maîtrise en conservation des forêts de l’Université de Toronto.

En qualité de directrice scientifique, elle soutient les chercheurs dans leur travail, qu’il porte sur des sujets tels que la génétique ou la mise en valeur des terres, et fait le lien entre la science locale et la politique nationale.

Christy veut que tout le monde, quel que soit son sexe, sache que, parfois, le cheminement de carrière n’est pas aussi droit et prédéterminé qu’on pourrait le croire - et ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose.


Dans sa jeunesse, Christy aimait beaucoup regarder les arbres, les vers et tout ce qui se trouvait à l’extérieur.

Cet intérêt pour le monde et ses espèces a conduit Christy à décider de devenir vétérinaire. Amoureuse des animaux, elle pouvait recevoir une dose de science et d’amis à fourrure en même temps, tout en offrant aux gens un service indispensable.

« Au départ, je voulais être vétérinaire. Mais j’ai appris à mes dépens que je ne supporte pas le sang. Alors j’ai tout de suite voulu devenir un scientifique qui découvrirait le remède contre le cancer. »

Ainsi, ce pivot a décidé, lorsque ses années universitaires sont arrivées, que Christy allait étudier à l’Université du Nouveau-Brunswick, à Fredericton, en tant qu’étudiante en biologie.

Elle a passé ses deux premières années universitaires à se concentrer sur la biologie, travaillant comme serveuse pendant l’été.

Mais après deux ans, Christy a constaté que sa colocataire s’amusait énormément en tant qu’étudiante en foresterie : elle était sur le terrain, les bottes boueuses et tout, à s’amuser.

« Je me suis rendu compte que j’étais plus attirée par le côté appliqué de la science », avoue Christy. « Les microscopes et les laboratoires étaient fascinants, mais je voulais être plus axée sur la pratique. »

Une fois ses crédits transférés, elle s’est lancée dans une nouvelle voie en tant qu’étudiante en foresterie.

Avant son premier semestre, Christy a obtenu un poste en rapport avec ses études : « Presque tout de suite, j’ai décroché un emploi d’été dans une usine. C’était génial de trouver un travail en rapport direct avec ce que j’allais étudier. »

Des mots de soutien pour les scientifiques et professionnels en herbe

Christy admet qu’elle a eu un parcours plutôt réussi.

Grâce à son expérience à plusieurs niveaux de gouvernement, elle a eu la chance de voir comment les femmes font carrière dans différentes situations.

Bien qu’elle trouve elle-même de bonnes attitudes et des conditions équitables dans son poste actuel, elle reconnaît que beaucoup n’ont pas toujours la même expérience.

« Lorsque j’étais étudiante en foresterie et que je travaillais pour une usine de papier, il y a eu un incendie de forêt pendant l’été. Je voulais vraiment aller sur place et faire l’expérience de la lutte contre cet incendie ! » Christy explique.

« La plupart des membres de l’équipe des forêts ont pu y aller, mais on m’a dit que “ ma sécurité ne pouvait pas être garantie parce que je suis une femme ”, alors j’ai manqué l’occasion.

J’étais jeune, inexpérimentée et je ne me demandais pas pourquoi on devait me refuser une opportunité juste parce que les autres ne savaient pas comment se comporter avec une femme. »

Curieusement, en tant que directrice scientifique à RNCan, Christy est maintenant une figure de proue dans le domaine des feux de forêt.

Elle est la chef de file canadienne dans l’élaboration d’un plan directeur nord-américain de collaboration scientifique en matière de feux de forêt, et une grande partie de ses efforts sont consacrés à des projets et des initiatives dans le domaine de la science du feu.

Elle note également que la culture du travail est en évolution. Bientôt, plus de femmes se sentiront en confiance dans le domaine des STIM et feront des vagues à leur manière - avec des microscopes ou des stylos!

Une carrière sans regret

Christy aime le secteur forestier et le domaine des STIM.

« Faites toujours confiance à votre instinct et suivez votre passion. Un diplôme scientifique peut vous mener aussi loin que vous le voulez ! Ne vous sentez pas obligé de prendre autre chose “ pour une raison ou une autre ”. Et c’est normal de changer d’avis - cela peut sembler énorme à l’époque, mais pour moi, cela a été un succès. »

Parfois, une décision peut sembler effrayante ou insurmontable.

Mais, bon : peut-être que changer de programme à mi-chemin pour suivre votre passion serait la meilleure décision que vous ayez jamais prise.



Date de modification :