Cahier d'activités 5 : Niveau primaire

Destinées au groupe d’âge des 5 à 10 ans


Trouver les situations dangereuses

Santé Canada

Encercle 10 situations dangereuses et écris-les

Trouver les situations dangereuses

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

Réponses des activités

haut de la page


Confection d’un virevent

Ressources naturelles Canada

Un ventilateur utilise de l’électricité pour produire du vent; à l’inverse, une éolienne utilise le vent pour produire de l’électricité. Tant que le vent souffle, on peut en tirer de l’énergie.

Matériel

  • un morceau de papier de 20 centimètres de côté
  • de la pâte à modeler;
  • un crayon bien aiguisé, une règle et des ciseaux;
  • une attache parisienne;
  • une perle (dont le trou est assez grand pour y glisser l’attache);
  • une paille

Confectionne ta propre éolienne!

C’est facile. Tu n’as qu’à suivre les étapes suivantes :

  1. Plie ton morceau de papier en deux sur la diagonale. Glisse le long du pli enpressant. Déplie le morceau de papier. Plie-le en deux sur l’autre diagonale etpresse à nouveau le long du pli. Déplie le papier encore une fois.
  2. À partir du centre, où les plis se rejoignent, mesure 4 centimètres (cm) le long dechaque pli et fais une marque avec ton crayon. Coupe ton papier à partir du coinextérieur le long du pli jusqu’à ta marque. Tu ne dois pas couper jusqu’au centre.
  3. Fais une boule avec de la pâte à modeler. Place celle-ci sous le centre de tonpapier. Avec un crayon bien aiguisé, perce un petit trou au centre du papier. Enutilisant toujours ta boule en pâte à modeler, perce un trou dans le coin extérieurgauche de chaque section de ton papier; tu as donc maintenant cinq trous.
  4. Rabats chaque section vers le centre de façon à ce que les trous s’alignent au-dessus du trou central. Glisse l’attache parisienne dans les cinq trous.
  5. Enfile une perle par le bout de l’attache, ce qui permettra à ton virevent de mieuxtourner.
  6. À partir du haut de ta paille, fais une marque à 2 cm. Perce un petit trou à traversles deux côtés de la paille avec un crayon bien aiguiser. Glisse l’attache dansles trous de la paille et ouvres-en les pattes pour fixer ton virevent.

haut de la page


Mot mystère

Santé Canada

Trouve les mots suivants sous le thème de l’air intérieur! Les mots peuvent être écrits vers le haut, vers le bas, de gauche à droite et vice-versa... alors, sois attentif! Ensuite, utilise les lettres qui restent former les « mots mystères».

Mot mystère

Mots mystères:

_ _ _

_ _ _

  • ACARIENS
  • AIR FRAIS
  • AIR INTÉRIEUR
  • ASTHME
  • BARBECUES
  • COMBUSTION
  • DIOXYDE D’AZOTE
  • ÉTERNUEMENT
  • FOUR
  • FUMÉE
  • GAZ
  • IRRITATION
  • MAISON
  • MOISISSURES
  • MONOXYDE DE CARBONE
  • POLLEN
  • POLLUTION
  • POUSSIÈRE
  • RESPIRATION
  • SIFFLANTE
  • SANTÉ
  • SMOG
  • TABAC
  • TOUX
  • VENTILATION

Réponses des activités

haut de la page


Phrase mystère

Ressources naturelles Canada

L’énergie solaire est présente partout où le soleil brille. Nous tirons avantage de cette forme d’énergie de simples manières : en ouvrant les rideaux en hiver afin que l’air se réchauffe ou en remplissant notre piscine avant la saison de la baignade pour que l’eau ait le temps de se réchauffer. Les scientifiques comptent sur leur énergie créatrice pour trouver des façons de capturer et d’utiliser l’énergie du soleil.

À toi maintenant de résoudre une énigme! Dans le tableau suivant, chaque symbole représente deux lettres : déchiffre la phrase mystère.

: [ % ! %0 &? % ^ @ : ! ? 0 %

%^& & 0 ! & 0 ?&% # 0 @ # 0 %

!%& 0 % ! @ 0 ?% : ! @ : %

Légende

! = A N

@ = B O

# = C P

$ = D Q

% = E R

^ = F S

& = G T

0 = H U

? = I V

< = J W

> = K X

: = L Y

[ = M Z

Réponses des activités

haut de la page


C’est dans l’air

Environnement Canada

L’atmosphère joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre planète. Elle nous protège des rayons solaires et régularise le climat, ce qui nous permet d’y vivre.

Allez faire une promenade dehors.Associez un parfum à l’air que vous sentez :

  • Fruité?
  • Floral?
  • Diesel?
  • Autre :

De quelle direction vient le vent?

Comment avez-vous fait pour le trouver? S’il y a des nuages, quelles sont leurs formes et que vous indiquent-ils?

Cirrus

situés très haut dans le ciel, ils peuvent annoncer l’arrivée de précipitations prochaines.

Cirrus

Cumulus

situés bas dans le ciel, ils accompagnent souvent le beau temps. L’été, quand il fait chaud et humide, ils peuvent se transformer en cumulonimbus.

Cumulus

Stratus

généralement observés assez bas dans le ciel, ils sont souvent responsables des journées « grises » et peuvent amener des averses ou une fine pluie.

Stratus

Cumulonimbus

gros nuages gris, plus hauts que larges;en été, ils annoncent les orages.

Cumulonimbus

haut de la page


Fabriquez de l'encre invisible

Conseil national de recherches Canada

On utilise l’encre invisible pour rédiger des messages qui passentinaperçus. Découvre l’« espion » qui est en toi en écrivant puis en révélant tes propres messages dans cette expérience facile de chimie.

Matériel

  • bicarbonate de soude
  • eau
  • bol
  • cuillère
  • cure-dent, cure-oreille, pinceau ou autre instrument pour écrire
  • papier blanc
  • jus de raisin rouge

Instructions

  1. Mélange la même quantité de bicarbonate de soude et d’eau dans le bolavec la cuillère. Assure-toi que le bicarbonate s’est bien dissous pour quele mélange ne soit pas trop granuleux.
  2. Plonge le cure-dent, le cure-oreille ou un autre instrument dans l’encre,puis rédige ton message sur la feuille.
  3. Attends que l’encre soit sèche et que le message disparaisse.
  4. Peins la feuille de papier avec le jus de raisin pour dévoiler le message.

Que s’est-il passé?

Ceci est un exemple classique d’une réaction acide-base. L’acide du jus de raisin est neutralisé par le bicarbonate de soude (alcalin), si bien que sa couleur change sur la feuille pour révéler le message.

haut de la page


Fabriquez des cristaux de sucre

Conseil national de recherches Canada

Les cristaux se forment de diverses manières. Les cristaux de neige, par exemple, se forment à partir de l’humidité présente dans l’air, c’est-à-dire de la vapeur d’eau. Il est facile de créer d’autres cristaux, à la maison ou en classe, à partir d’une solution aqueuse.

Matériel

  • 250 ml d’eau distillée (pure)
  • 375 – 500 ml de sucre blanc granulé
  • 1 trombone
  • 1 bâton de sucette glacée
  • ficelle
  • 1 grand bocal en verre peu épais
  • petite casserole

Instructions

  1. Versez l’eau dans la casserole et portez-la à ébullition. Retirez-la du feu.
  2. Faites fondre le sucre dans l’eau chaude, une cuillerée à la fois, enmélangeant bien chaque fois pour dissoudre le sucre. Continuez d’ajouterdu sucre jusqu’à ce que vous ne puissiez plus le dissoudre (vous venezde fabriquer une solution « sursaturée »).
  3. Videz la solution dans le bocal.
  4. Coupez un bout de ficelle de façon à ce que sa longueur soit environ deuxmillimètres plus courts que la hauteur du bocal. Attachez-en un bout aucentre du bâton de sucette glacée et l’autre, au trombone.
  5. Frottez la ficelle avec un peu de sucre.
  6. Faites descendre lentement la ficelle dans la solution en vous assurantque le trombone ne touche pas le fond du bocal. Déposez le bâton surl’ouverture du bocal.
  7. Laissez la solution refroidir et attendez cinq jours environ.

Que se passe-t-il?

Des cristaux de sucre devraient commencer à apparaître sur la ficelle au bout de quelques jours. Les grains de sucre sur la ficelle servent de noyaux autour desquels s’agglomèrent les cristaux dissous dans l’eau. Plus on laisse la solution reposer longtemps, plus les cristaux seront gros. Si vous ajoutez un colorant alimentaire à la solution au moment de sa préparation, les cristaux de sucre seront légèrement colorés.

haut de la page


Lave-toi les mains

Agence canadienne d’inspection des aliments

Tu dois toujours te laver les mains avant de manger, d’aider tes parents à préparer les repas ou de mettre la table. En te lavant les mains, tu élimines toutes les bactéries qui pourraient te rendre malade. Lave-toi les mains avec du savon et de l’eau chaude pendant 20 secondes (tu n’as qu’à chanter « Bonne fête » deux fois).

Les étapes à suivre pour se laver les mains. Mets les étapes dans le bon ordre.

Lave-toi les mains

Réponses des activités

haut de la page


Examen environnemental

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Trouve ton chemin dans le labyrinthe.

Trouve ton chemin dans le labyrinthe.

Réponses des activités

Le Nunavut est un endroit spécial.

L’environnement ici est ce qui fait de nous ce que nous sommes.

Nous ne devons jamais oublier de traiter la terre avec respect.

C’est à nous de l’utiliser intelligemment.

haut de la page


Que se passe-t-il?

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Les Premières nations possédaient de profondes connaissances sur les cycles de vie de la nature. Ils savaient que ceux-ci dépendaient de nombreuses circonstances. Durant l’activité qui suit, les élèves pourront observer les changements dans la nature en examinant ce qui se passe dans une certaine partie de leur cour de récréation. Cela leur permettra de tirer des conclusions au sujet des changements saisonniers dans un certain habitat.

Pour réaliser cette activité, il vous faudra :

  • un appareil photo;
  • une clôture et de la corde;
  • une enseigne imperméabilisée (carton laminé ou planche de bois peinte);
  • une jauge pour mesurer la pluie.

Préparation :

Demandez à la direction de l’école la permission de clôturer une petite partie de la cour où il y a de l’herbe ou des arbres (environ 10 mètres carrés) pendant toute une année scolaire. Les élèves peuvent ériger la clôture eux-mêmes. Aidez-les à préparer une enseigne sur laquelle ils écriront : PRIÈRE DE NE PAS TOUCHER. EXPÉRIENCE SCIENTIFIQUE EN COURS. NE PAS ARROSER, COUPER OU FERTILISER L’HERBE À CET ENDROIT.

Méthode :

Déterminez une période fixe où, chaque semaine, vous noterez les données. Selon le degré d’importance que vous souhaitez donner à l’activité, choisissez de réaliser l’une ou l’ensemble des activités suivantes :

  • photographiez la zone clôturée à diverses reprises en vous plaçant toujours au mêmeendroit.
  • Apposez une date sur chaque photo afin de pouvoir observer les changements quisurviennent au fil du temps;
  • enregistrez les températures et les autres conditions météorologiques;
  • enregistrez la quantité d’eau déterminée par la jauge; on peut mesurer l’eau aprèschaque pluie ou chaque chute de neige plutôt qu’une fois par semaine;
  • enregistrez le nombre et le type de plantes et d’insectes qui se trouvent dans la zoneclôturée.

Les élèves peuvent aussi tenir un journal hebdomadaire dans lequel ils dessineront leursobservations sur la croissance des plantes, les changements de couleur et les activités des insectes et des animaux. À la fin de l’année, ils pourront rassembler leurs tableaux et leurs photographies pour en faire une exposition.

haut de la page


Les teintures naturelles

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Les couleurs ont une signification particulière pour les Premières nations. Par exemple, le rouge,le noir, le jaune et le blanc sont les couleurs du Cercle d’influences, un outil d’apprentissage primordial pour de nombreuses Premières nations.Bon nombre de Premières nations décorent leurs vêtements, leurs outils de chasse et d’autres objets à l’aide de broderies de couleurs naturelles, faites avec des poils d’orignal ou de caribou teints, des perles provenant de coquillages colorés ou des piquants de porc-épic également teints.

Objectif :

Cette activité aide les élèves à comprendre comment certaines couleurs sont tirées de la nature pour être utilisées comme teintures.

Avec le matériel suivant, les élèves peuvent créer des teintures naturelles dans la salle de classe:

  • Épinard ou mousse – vert
  • Tournesols ou pelures d’oignon – jaune
  • Betteraves et baies sauvages* – rouge, violet, bleu

*Les baies sauvages sont une bonne source de couleurs. Demandez aux élèves d’apporterune variété de baies, comme des fraises, des bleuets, des canneberges, des ronces remarquables, des framboises, des groseilles à maquereau, des mures, les fruits des ronces parviflores, des myrtilles, des groseilles rouges à grappes et des cassis. Une fois les baies pressées, demandez aux élèves de comparer les différents rouges, violets et bleus extraits des baies.

Méthode :

Demandez aux élèves d’apporter ces articles en classe. Les enfants devront les tremper dans l’eau, puis les presser pour obtenir des teintures de couleurs qu’ils pourront utiliser dans leurs projets d’art en peignant sur des roches ou du papier.

Activité supplémentaire :

De nombreux vêtements sont abondamment décorés de perles de couleurs brillantes et de broderies faites à l’aide de poils d’orignal. Demandez aux élèves pourquoi, selon eux, les vêtements traditionnels des Premières nations sont colorés. Demandez-leur si leurs propres vêtements — espadrilles, casquettes, vestes de sport et autres — comportent des couleurs brillantes. Demandez aux élèves quelle est l’importance des couleurs de ces décorations.

haut de la page


La guerre aux germes

Agence de la santé publique du Canada

Les maladies infectieuses sont responsables de la perte de millions de jours d’école chaque année. Cela n’a rien d’étonnant, l’école étant un milieu où l’on partage tout : pupitres, livres, stylos, salles de toilettes, poignées de porte, fontaines, ordinateurs et germes, autant ceux responsables du rhume et de la grippe que des infections cutanées. Les élèves sont en contact étroit avec leurs pairs et avec les enseignants durant toute la journée, chaque jour. Les élèves et le personnel peuvent faire entrer les maladies à la maison et contaminer sans le savoir les membres de leur famille. Il faut garder les mains propres. L’une des manières les plus courantes de contracter le rhume est de se frotter le nez ou les yeux après avoir touché une personne ou un objetcontaminé par le virus du rhume ou le rhinovirus.

Voici d’excellents conseils pour éloigner les microbes!

  • Couvre-toila bouche etle nez avec un papier mouchoir lorsque tutousses ou éternues.
  • Tousse ou éternue dans le haut de ta manche, pas dans tes mains.
  • Jette le mouchoirutilisé dans la poubelle.

Nous vous avons montré COMMENT vous couvrir lorsque vous toussez ou éternuez. Mais devriez-vous vous couvrir la bouche lorsque vous toussez? Faisons une expérience pour découvrir POURQUOI!

Fournitures nécessaires :

  • Trois cerceaux (hula-hoops)
  • Deux ballons ronds
  • 100 confettis, répartis-en deux piles de 50 confettis
  • chacune (suggestion : utiliser un poinçon)
  • Une punaise
  • Une feuille de papier de 8’’ X 11’’
  • Un balai et un porte-poussière


Méthode :

  1. Déposez les trois cerceaux par terre, bout à bout, en ligne.
  2. Placez 50 confettis dans chaque ballon dégonflé.
  3. Gonflez chaque ballon et faites un noeud.
  4. Demandez à une personne de se tenir debout sur le bord extérieur du premiercerceau, un ballon de confettis entre les mains.
  5. Crevez le ballon avec la punaise.
  6. Comptez les confettis qui tombent dans chacun des trois cerceaux et inscrivez lenombre obtenu dans la section réservée au ballon no 1.
  7. Balayez les confettis.
  8. Répétez les étapes 1 à 4.
  9. Demandez à une personne de tenir la feuille de papier devant le deuxième balloncontenant les autres confettis de manière que la feuille se trouve entre le ballonet les cerceaux.
  10. Crevez le ballon avec la punaise.
  11. Comptez les confettis qui tombent dans chacun des trois cerceaux.
  12. Balayez les confettis.

Ballon no 1

Feuille de papier non utilisée

  • Nombre de confettis dans le cerceau no 1
  • Nombre de confettis dans le cerceau no 2
  • Nombre de confettis dans le cerceau no 3

Ballon no 2

Feuille de papier utilisée

  • Nombre de confettis dans le cerceau no 1
  • Nombre de confettis dans le cerceau no 2
  • Nombre de confettis dans le cerceau no 3

 Que cela signifie-t-il?

Imaginez que les confettis sont des microbes. Vous voyez comment facilement ils se répandent? Imaginez que le morceau de papier est un kleenex ou votre manche. Comment les “microbes” se sont-ils répandus différemment?

Quels autres moyens peut-on utiliser pour réduire la propagation de... MICROBES?

haut de la page


Date de modification :