Contaminants préoccupants

Le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN) vise les contaminants qui atteignent l’Arctique par transport à grande distance, en provenance de diverses régions du monde. Ceux-ci comprennent un grand nombre de polluants organiques persistants (POP) et de métaux lourds, en particulier le mercure. Ces contaminants peuvent atteindre des concentrations élevées dans les tissus des espèces sauvages de l’Arctique et présenter un risque toxicologique pour les animaux et les humains qui les consomment.

Métaux lourds

La Convention de Minamata sur le mercure est un traité juridiquement contraignant visant la réduction des émissions et des rejets de mercure dans l’environnement. Il a été officiellement adopté en octobre 2013. À ce jour, 128 pays l’ont signé et huit l’ont ratifié. Il entrera en vigueur lorsqu’au moins 50 pays l’auront ratifié, marquant ainsi la progression des efforts internationaux visant à réduire la pollution par le mercure dans le monde et à protéger la santé humaine ainsi que l’environnement. Le PLCN vise le contrôle annuel des données relatives au mercure issues des projets du PLCN, comme cela est précisé dans les plans directeurs des sous-programmes Surveillance et recherche environnementales, Santé humaine et Surveillance et recherche communautaires.

Table A1. Métaux de préoccupation pour le PLCN (admissibles pour l'échantillonnage annuel)

  • Mercure
  • Cadmium
  • Plombe

Polluants organiques persistants (POPs)

La plupart des POP trouvés dans l’environnement arctique sont réglementés par des ententes internationales, y compris la Convention de Stockholm du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance (CPATLD) de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe. Ces deux conventions évaluent régulièrement de nouvelles substances chimiques et, quand tout porte à croire qu’un certain composé devrait être considéré comme un POP, celui-ci est ajouté aux annexes des conventions et fait l’objet d’une réglementation appropriée. Ces conventions dépendent largement des données du PLCN pour appuyer l’évaluation des POP candidats et pour évaluer l’efficacité de la réglementation visant à réduire la présence des POP dans l’environnement.

On demande aux chercheurs de concevoir le programme d’analyse et l’échéancier qui conviennent le mieux au projet qu’ils proposent. Les annexes A et B recensent les contaminants préoccupants du PLCN. Ce sont des substances qui figurent actuellement ou sont prises en considération par les conventions internationales. Le PLCN exerce le rôle important de contrôleur des données pour les substances déjà visées par ces conventions. Toutefois, il est également très important que le PLCN fournisse des données sur les substances qui sont à l’examen en vue d’être ajoutées à ces conventions.

Le PLCN participe à la Convention annuelle de Stockholm sur les POP par l’intermédiaire de son Comité d’examen des POP (CEPOP). En 2015, le CEPOP a adopté l’évaluation de la gestion des risques relatifs au décabromodiphényléther (decaBDE) et a recommandé que cette substance soit ajoutée à l’Annexe A de la Convention avec des dérogations spécifiques concernant certaines pièces de rechange essentielles (restant à définir) destinées au secteur de l’automobile et à l’industrie aérospatiale. En 2016, le comité a aussi adopté le profil de risque des paraffines chlorées à chaîne courte (PCCC0) et il a aussi recommandé qu’elles soient inscrites à l’Annexe A de la Concvention. Le comité a en outre convenu que l’acide pentadécafluorooctanoïque (PFOA) et le docofol qui seront soumis à une évaluation des risques qui serait soumise à examen lors de la prochaine réunion du CEPOP en 2017.

Pour en savoir plus sur la Convention de Stockholm et les travaux du Comité d’examen des POP (CEPOP), veuillez visiter le site http://chm.pops.int.

Annexe A : (POP traditionnels)
ComposéDescription de l’usage/source
Aldrine Pesticide épandu aux sols pour tuer les termites, les sauterelles, les chrysomèles des racines du maïs et d’autres insectes parasites. Utilisé sur une gamme de cultures, dont le maïs et le coton. Peut être mortel pour les oiseaux, les poissons et l’humain.
Chlordane A été utilisé de façon intensive pour lutter contre les termites et comme insecticide à large spectre pour protéger toute une gamme de cultures, dont les légumes, les petites céréales, les pommes de terre, la canne à sucre, la betterave à sucre, les fruits, les noix, les agrumes et le coton.
Dieldrine Employée principalement pour détruire les termites et les parasites des plantes textiles, la dieldrine a aussi été utilisée pour lutter contre les insectes vivant dans les sols agricoles et les maladies transmises par les insectes.
DDT Insecticide utilisé sur certaines plantes cultivées (principalement le coton) et pour lutter contre les insectes porteurs de malaria.
Endrine Insecticide vaporisé sur les grains et sur les feuilles de certaines plantes cultivées, comme le coton et les céréales. Il sert aussi à détruire les souris, les campagnols et d’autres rongeurs.
Mirex Insecticide servant à lutter contre la fourmi de feu, les termites et la cochenille. Il est aussi utilisé comme agent ignifuge dans les articles faits de plastique et de caoutchouc et dans les produits électriques.
Heptachlore Principalement employé pour détruire les insectes terricoles et les termites, l’heptachlore a aussi été utilisé pour lutter contre certains ravageurs des cultures et les moustiques porteurs de malaria.
Hexachlorobenzène (HCB) Le HCB détruit les champignons (p. ex. la carie du blé) qui s’attaquent aux cultures vivrières. C’est également un produit chimique industriel utilisé dans la fabrication de feux d’artifice, de munitions, de caoutchouc synthétique et d’autres substances, un sous-produit de la fabrication de certains produits chimiques industriels, et une impureté dans plusieurs formulations de pesticides.
BPC Ces composés sont employés dans divers processus et activités industriels, notamment dans la fabrication de transformateurs et de condensateurs électriques, de fluides caloriporteurs, d’additifs dans la peinture, de papier autocopiant et de plastiques.
Toxaphène Insecticide qui sert à protéger le coton, les graines céréalières, les fruits, les noix et les légumes. Il a aussi été utilisé dans la lutte contre les tiques et les mites du bétail.
Polychlorodibenzoparadioxines (PCDD) Sous-produit non intentionnel des procédés de combustion ainsi que de la fabrication de pesticides et d’autres substances chlorées. Ce sont aussi des sous-produits de l’incinération des déchets hospitaliers, municipaux et dangereux, ainsi que des émissions de gaz d’échappement et de la combustion de la tourbe, du charbon et du bois.
Polychlorodibenzofuranes (PCDF) Sous-produits non intentionnels de bon nombre des mêmes processus de fabrication des dioxines, ainsi que de la fabrication de BPC. Ces substances ont été détectées dans les émissions des incinérateurs de déchets et des gaz d’échappement.
Annexe B : (Nouveaux POP)
ComposéDescription de l’usage/source
Alpha-hexachlorocyclohexane (alpha-HCH) Bien que son usage intentionnel en tant qu’insecticide ait été progressivement éliminé, cette substance chimique continue d’être rejetée en tant que sous-produit non intentionnel du lindane.
Bêta-hexachlorocyclohexane (beta-HCH) Bien que son usage intentionnel en tant qu’insecticide ait été progressivement éliminé, cette substance chimique continue d’être rejetée en tant que sous-produit non intentionnel du lindane.
Chlordécone Utilisé comme pesticide agricole.
Hxabromobiphényle Utilisé comme agent ignifuge.
Hexabromocyclododécane (HBCD) Utilisé comme agent ignifuge, il protège les véhicules, les bâtiments et les objets contre les incendies durant toute leur durée de vie utile et pendant tout le temps qu’ils sont entreposés. Il sert principalement dans la fabrication de matériaux isolants composés de mousse de polystyrène, dans les applications textiles et dans la fabrication d’appareils électroménagers et électroniques.
Hexabromodiphényléther et heptabromodiphényléther Utilisés comme agents ignifuges.
Lindane Insecticide à large spectre appliqué aux semences et au sol, utilisé pour les traitements foliaires, des arbres et du bois, ainsi que pour lutter contre les ectoparasites (p. ex. les poux et les puces) chez les humains et les animaux.
Pentachlorobenzène (PeCB) Était utilisé en association avec des BPC, dans les agents véhiculeurs de teinture, et en tant que fongicide, agent ignifuge et intermédiaire réactionnel. C’est aussi un sous-produit non intentionnel de la combustion et des processus thermiques et industriels, et il est présent sous forme d’impureté dans des produits comme les solvants ou les pesticides.
Acide perfluorooctane sulfonique (PFOS), ses sels, et le fluorure de perfluorooctane sulfonyle (PFOS-F) Le PFOS est à la fois un produit intentionnel et un produit de dégradation non intentionnel de substances chimiques artificielles connexes. Les usages intentionnels actuels des PFOS sont nombreux et comprennent : les pièces électriques et électroniques, la mousse extinctrice, l’imagerie photographique, les fluides hydrauliques et les textiles.
Endosulfan et ses polymères connexes Insecticide utilisé depuis les années 50 pour contrôler les ravageurs des cultures, la mouche tsé-tsé et les ectoparasites du bétail, ainsi que comme produit de préservation du bois. À titre d’insecticide à large spectre, l’endosulfan est actuellement employé pour contrôler une vaste gamme de ravageurs de cultures comme le café, le coton, le sorgho et le soja.
Tétrabromodiphényléther et pentabromodiphényléther (pentabromodiphényléther commercial, ou PBDE) Utilisés comme agents ignifuges.
Pentachlorophénol (PCP) et ses sels et esters Utilisé comme produit de préservation du bois dans les années 1930, il a été utilisé à diverses autres fins, notamment comme biocide, fongicide, désinfectant, défoliant, produit chimique anti-tache de sève et agent antimicrobien. Il a également été utilisé dans la fabrication de textiles.
Naphtalènes polychlorés (PCN : di, tri, tétra, penta, hexa, hepta, octa) Utilisé comme produit de préservation du bois, en tant qu’additif pour les peintures et huiles à moteur, ainsi que dans les gaines de câbles et les condensateurs.
Hexachlorobutadiène (HCBD) Cette substance est principalement un sous-produit de la fabrication d’hydrocarbures chlorés comme le tri- et le tétrachloroéthène ainsi que le tri- et le tétrachlorométhane, et était/est utilisée en tant qu’insecticide fumigant.
APFO Utilisé dans les applications directes, à savoir la production de fluoroélastomères et de fluoropolymères, le polytétrafluoréthylène (PTFE) étant le plus notable de ces fluoropolymères. Les substances liées aux APFO sont utilisées dans les mousses extinctrices, les agents mouillants et les produits nettoyants. Les fluoropolymères à chaîne latérale sont utilisés dans : les textiles, le cuir, le papier et le carton (emballage alimentaire), les peintures et les vernis, ainsi que dans de nombreux autres produits (vêtements médicaux non tissés, cires à parquet, produit de scellement pour la pierre/le bois, rubans et pâtes d’étanchéité pour joints filetés, adhésifs, produits textiles).
Dicofol Pesticide organochloré chimiquement apparenté au DDT. C’est un acaricide utilisé dans de nombreux pays sur une vaste gamme de fruits, de légumes, de cultures ornementales et de grandes cultures.
Paraffines chlorées à chaîne courte (PCCC) Utilisées dans les fluides de traitement des métaux, les produits de scellement, comme agent ignifuge dans les caoutchoucs et les textiles, dans les peintures et enduits, ainsi que dans le traitement du cuir.
DécaBDE (décabromodiphényléther) Utilisé comme agent ignifuge additif et dans une variété d’applications, notamment les plastiques, les polymères et les matériaux composites, les textiles, les adhésifs, les produits de scellement, les enduits et les encres. Aussi utilisé dans la fabrication de boîtiers d’ordinateurs et de téléviseurs, les câbles et les fils, les tuyaux et les tapis. On l’utilise dans la fabrication de textiles industriels, en particulier dans la construction de bâtiments publics et dans les transports, ainsi que dans les tissus de meubles.
Date de modification :