Gestion des données de recherche

Aperçu

Les trois organismes subventionnaires fédéraux chargés, à savoir les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), ont préparé l’ébauche de la Politique des trois organismes sur la gestion des données de recherche, dont l’objectif est de promouvoir l’excellence de la recherche canadienne en facilitant la bonne gestion des données numériques et l’adoption de bonnes pratiques en ce domaine. Cette politique propose un certain nombre de critères pour les stratégies institutionnelles de gestion des données, les plans de gestion des données des chercheurs et les dépôts de données.

Cette politique est conforme à l’Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains (2014) et aux critères des IRSC pour le dépôt des données, tels que définis dans la Politique des trois organismes sur le libre accès aux publications (2015). Elle se fonde également sur la Déclaration de principes des trois organismes sur la gestion des données numériques (2016) ainsi que sur le document intitulé Tirer profit des données massives : vers un nouveau cadre stratégique pour l’évolution de la recherche numérique au Canada (2013). Enfin, il a aussi été tenu compte des conseils formulés lors de la consultation des différentes parties prenantes.

Les trois organismes conviennent que, malgré la création de certains services et mécanismes pour la gestion des données au cours des dernières années, il reste encore d’importantes lacunes à combler. Une fois mise en place, la nouvelle politique permettrait :

  • d’apporter des changements et de renforcer les capacités progressivement, à l’échelle du système, en vue d’une gestion efficace des données au sein des organismes de recherche canadiens;
  • de tenir compte des différents contextes et des capacités existantes en matière de gestion des données de recherche dans tout le pays et en fonction des différents champs disciplinaires.

Pourquoi la gestion des données est-elle importante?

La gestion des données de recherche contribue à la conduite efficace et responsable de la recherche. Elle aide aussi à stocker, à trouver et à réutiliser ces données. L’application rigoureuse de normes de gestion des données contribuera à l’excellence de la recherche canadienne, aidera à faire des découvertes et favorisera l’innovation. Elle sera aussi bénéfique pour les chercheurs canadiens qui poursuivent leurs efforts dans le cadre de partenariats et de projets de collaboration internationaux, d’autant que les autres organismes de financement, partout dans le monde, s’efforcent d’appliquer et de renforcer leurs normes de gestion des données.

Ainsi, les trois organismes sont déterminés à promouvoir l’application rigoureuse de normes de gestion des données de recherche au Canada et à l’étranger. Ils veulent aussi que les chercheurs canadiens soient bien placés pour contribuer à la recherche scientifique et à des programmes de bourses, notamment lorsque ceux-ci nécessitent une grande quantité de données. Pour ce faire, ils s’attendent à ce que les chercheurs qui bénéficient de leur soutien financier gèrent leurs données de recherche de manière à optimiser les avantages pour le milieu de la recherche et le public canadien.

Commentaires et observations concernant la politique

Dans le prolongement des consultations menées auprès des milieux de la recherche, au cours de la dernière année, les trois organismes invitent les établissements, les associations, les organisations et les personnes à faire connaître leur point de vue sur l’ébauche de la politique et son utilité pour promouvoir de bonnes pratiques de gestion des données au Canada. Bien que tous les commentaires soient les bienvenus, les organismes souhaitent, en particulier, connaître votre point de vue sur :

  • l’incidence des normes proposées (dans la partie 3 de l’ébauche de la politique) pour les chercheurs, les milieux de la recherche et les établissements de recherche;
  • la capacité des établissements et des chercheurs de se conformer aux normes proposées;
  • la mesure dans laquelle les chercheurs et les différents champs disciplinaires adoptent de bonnes pratiques de gestion des données, y compris des plans de gestion des données;
  • la mesure dans laquelle les établissements élaborent des stratégies de gestion des données, et les enseignements qu’elles en tirent;
  • le moment idéal pour mettre en œuvre la politique.

De plus, les organismes invitent la rétroaction sur l’incidence de cette politique sur la mise en commun des données de recherche et des connaissances des peuples autochtones.

Visionnez la version HTML et la version PDF de l’ébauche de la Politique des trois organismes sur la gestion des données numériques.

Les organismes ont également établi une Foire aux questions (FAQ) ayant pour but de favoriser une conception commune des termes « données », « données de recherche » et « gestion des données de recherche » et de fournir des renseignements sur l’élaboration de politiques par les trois organismes sur la gestion des données de recherche. La FAQ offre aussi des conseils sur la conformité aux exigences proposées ainsi que des liens à des ressources à l’appui.

Les organismes invitent la rétroaction sur la FAQ. En particulier, ils invitent les commentaires sur ce qui suit :

  • la clarté et l’exactitude des définitions contenues dans la partie 1;
  • l’utilité de l’orientation fournie dans la partie 3;
  • le besoin d’ajouter d’autres questions et ressources.

La date limite de consultation a été prolongée jusqu'au 30 septembre 2018. Il est possible de les communiquer par courrier électronique aux adresses suivantes :


CRSH :
ResearchData-Donneesderecherche@sshrc-crsh.gc.ca
CRSNG :
ResearchData-Donneesderecherche@nserc-crsng.gc.ca
IRSC :
ResearchData-Donneesderecherche@cihr-irsc.gc.ca

Prochaines étapes

Les organismes examineront toutes les observations et tous les commentaires fournis et ils en tiendront compte dans l’élaboration du texte définitif de la politique et l’établissement du calendrier de mise en œuvre. Ils ont l’intention de mettre en œuvre la politique progressivement, selon les modalités convenues avec les milieux de la recherche – dans le cadre d’une consultation soutenue – et en phase avec le développement continu des pratiques et des capacités relatives aux données de recherche, au Canada et à l’étranger.

Date de modification :