Sélection de la langue

Recherche

Algorithme de diagnostic du virus Zika

Establishment of a comprehensive and high throughput serological algorithm for Zika virus diagnostic testing. Mendoza EJ*, Makowski K*, Barairo N*, Holloway K*, Dimitrova K*, Sloan A*, Vendramelli R*, Ranadheera C*, Safronetz D*, Drebot MA*, Wood H*. Diagn Microbiol Infect Dis 2019 Jun;94(2):140-6. doi: https://doi.org/10.1016/j.diagmicrobio.2019.01.004


L’important travail décrit dans le présent article a pour but d’améliorer le délai d’exécution des tests de dépistage du virus Zika. En tant que laboratoire de référence du Canada, le LNM joue un rôle clé non seulement dans la réalisation de tests diagnostiques, mais aussi dans l’innovation et l’application de la recherche axée sur la découverte pour donner suite aux priorités en santé publique.

Que savait-on de ce domaine avant vos travaux et quel est le motif de cette recherche ?

Au cours de l’épidémie du virus Zika (ZIKV) de 2015-2016, des milliers de voyageuses canadiennes ont voulu subir un test de dépistage afin d’évaluer le risque de malformations congénitales associées à l’infection à ZIKV chez leur bébé à naître. À l’époque, une vaste proportion des échantillons devaient faire l’objet d’une confirmation par le test de séroneutralisation par réduction des plages (PRNT), un processus long et laborieux. Le nouvel algorithme de diagnostic proposé dans le cadre de l’étude utilise une combinaison de tests sérologiques pour le dépistage préliminaire, ce qui permet de réduire le nombre d’échantillons nécessitant des tests de confirmation par PRNT.

Quels sont les résultats les plus importants de vos travaux ?

L’étude a permis d’établir des combinaisons de tests ELISA de détection des IgM et des IgG anti-ZIKV avec sensibilité améliorée pour les échantillons en phase aiguë et en phase de convalescence par rapport au protocole précédent de dépistage sérologique. Les combinaisons étaient associées à une concordance interévaluateurs quasi parfaite avec l’essai sérologique de référence (PRNT). D’autres études permettraient de déterminer le délai maximal de prélèvement de l’échantillon après l’exposition ou l’apparition afin d’assurer l’efficacité du dépistage. D’ici là, on devrait envisager de procéder à des tests PRNT dans le cas des échantillons prélevés trois mois après l’exposition ou l’apparition chez les femmes enceintes – au cours de leur premier trimestre de grossesse – qui ont voyagé dans des régions où il y a une transmission active du ZIKV.

Quelles sont les répercussions de la recherche ?

Le nouvel algorithme sérologique à haut débit pour les tests de diagnostic du ZIKV a été mis en œuvre au LNM. Il a été démontré qu’il permet de réduire considérablement les limites logistiques et les délais d’exécution des tests de diagnostic du ZIKV. L’algorithme a également été mis en œuvre dans quatre laboratoires provinciaux qui effectuent le dépistage sérologique du ZIKV.

Autres références importantes :

  • Lanciotti RS, Kosoy OL, Laven JJ, et al. Genetic and Serologic Properties of Zika Virus Associated with an Epidemic, Yap State, Micronesia, 2007. Emerg Infect Dis 2008 Aug;14(8) :1232–9. doi: http://doi.org/10.3201/eid1408.080287
  • Campos GS, Bandeira AC, Sardi SI. Zika Virus Outbreak, Bahia, Brazil. Emerg Infect Dis 2015 Oct;21(10):1885-6. doi: http://doi.org/10.3201/eid2110.150847



Date de modification :