Sélection de la langue

Recherche

2015-2016

Rapport complet (PDF)

Avant-propos

Ce rapport présente un résumé des progrès réalisés jusqu’à maintenant en matière de recherche et de surveillance relatives aux contaminants de sources éloignées dans le Nord du Canada, ainsi qu’en matière de communication, de sensibilisation, de renforcement des capacités et d’activités stratégiques connexes réalisées en 2015-2016 dans le cadre du Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN).

Le mandat du PLCN consiste à réduire et, dans la mesure du possible, à éliminer les contaminants présents dans les aliments traditionnels récoltes, tout en procurant de l’information permettant aux personnes et aux collectivités de prendre des décisions éclairées au sujet de leur alimentation. Les projets dont rend compte le rapport portent sur une vaste gamme de sujets qui contribuent à mieux comprendre et prendre en compte les enjeux relatifs aux contaminants dans le Nord énonces dans les plans directeurs du PLCN, notamment les suivants : l’exposition a des contaminants par voie alimentaire; les effets des contaminants sur la santé des individus et des écosystèmes; les niveaux de contaminants et les tendances dans l’environnement et chez les espèces sauvages dans l’Arctique; l’influence des changements climatiques; et la surveillance et la recherche communautaires.

Ces projets ont fait l’objet d’un processus exhaustif d’examen technique, par les pairs et socioculturel, auxquels ont participé des pairs examinateurs externes, des équipes d’examen technique, des comités régionaux sur les contaminants de même que le Comite de gestion du PLCN. Ce processus d’examen garantit que chaque projet appuie les priorités et les objectifs du PLCN, qui sont énonces dans les plans directeurs du Programme et dans l’appel de propositions annuel. Pour obtenir un financement, tous les projets qui nécessitent du travail sur le terrain dans le Nord ou des analyses d’échantillons doivent faire l’objet d’une consultation avec les autorités nordiques et les organisations autochtones concernées.

Vous trouverez ici les résultats préliminaires des projets finances en 2015-2016. La présentation d’un rapport aux fins de la présente publication assure la transparence du programme ainsi qu’une communication rapide des résultats. Il s’agit en outre d’un livrable obligatoire pour tous les bénéficiaires d’une aide financière dans le cadre du PLCN. Ces rapports et les futures publications révisées par les pairs qui touchent ces études seront versés dans la base de données des publications du PLCN, qui est hébergée par le Système d’information sur les sciences et les techniques de l’Arctique (SISTA), à l’adresse www.aina.ucalgary.ca/ncp. Les autres livrables que doivent remettre les bénéficiaires comprennent des données, des ensembles de données et des métadonnées à verser dans le catalogue des données polaires (www.polardata.ca).

Introduction

Le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN) mobilise les résidents du Nord et les scientifiques pour qu’ils participent à la recherche et à la surveillance axées sur les contaminants dans l’Arctique canadien, c’est-à-dire les contaminants qui sont transportés jusque dans l’Arctique par voie aérienne ou par les océans, et qui proviennent d’ailleurs dans le monde; ces contaminants demeurent dans l’environnement arctique et s’accumulent dans la chaine alimentaire.

Les données produites par le PLCN servent à évaluer la santé des écosystèmes et la santé humaine, et les conclusions de ces évaluations permettent d’assurer la salubrité et la sécurité des aliments traditionnels qui sont importantes pour la santé et le mode de vie traditionnels des résidents et des collectivités nordiques. Les conclusions guident également les politiques, qui donnent lieu à des mesures visant à éliminer les contaminants de sources éloignées.

Le PLCN contribue à la collecte de données et a l’apport d’une expertise scientifique dans le cadre d’initiatives internationales sur les contaminants, comme le Programme de surveillance et d’évaluation de l’Arctique (PSEA), et d’ententes internationales comme la Convention de Minamata sur le mercure du Programme des Nations Unies pour l’environnement, la Convention de Stockholm sur le polluants organiques persistants et deux protocoles conclus en vertu de la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontalière a longue distance de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe. Ces contributions a des travaux internationaux visent à améliorer la santé des résidents et des espèces sauvages à long terme.

Le PLCN est dirigé par un comité de gestion présidé par Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada (AADNC). Il compte des représentants de quatre ministères fédéraux (Environnement, Pêches et Océans, Santé Canada et AADNC), de cinq gouvernements provinciaux ou territoriaux (le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut, le Nunavik et le Nunatsiavut), de quatre organisations autochtones nordiques (le Conseil des Premières Nations du Yukon, la Nation dénee, Inuit Tapiriit Kanatami et la Conférence circumpolaire inuite), de cinq comites régionaux sur les contaminants et du Réseau de centres d’excellence axe sur l’Arctique, ArcticNet.

Le Comite de gestion est responsable de l’établissement de la politique et des priorités scientifiques du PLCN de même que des décisions finales sur l’affectation des fonds. Les comites régionales sur les contaminants du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut, du Nunavik et du Nunatsiavut appuient ce comité national.

Le financement de 4,1 millions de dollars qui est affecté chaque année a la recherche aux termes du PLCN provient d’AADNC et de Santé Canada. On trouve dans le Guide de la gestion des opérations du PLCN (disponible sur demande au Secrétariat du PLCN) des détails sur les structures de gestion et les processus d’examen servant à mettre en œuvre le Programme, de même que le protocole a utiliser pour diffuser publiquement l’information sur la santé et la récolte produite dans le cadre du Programme.

10 principales conclusions du Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord

(conclusions tirées du rapport de 2014 Les contaminants dans le nord du Canada : Sommaire à l’intention des décideurs)

  1. Les concentrations de POP hérités du passe diminuent en général partout dans l’Arctique.
  2. A mesure que les ≪ nouveaux POP ≫ sont réglementes, leurs niveaux dans l’Arctique diminuent.
  3. Les niveaux de mercure dans l’Arctique se stabilisent, mais sont encore plusieurs fois plus élevés qu’a l’ère préindustrielle.
  4. Les changements climatiques peuvent avoir des incidences sur le cycle des POP et du mercure dans le milieu arctique et sur leur accumulation.
  5. Le mouvement complexe des contaminants dans le milieu arctique et chez les espèces sauvages est maintenant mieux compris.
  6. Les niveaux actuels de POP et de mercure représentent peut-être un risque pour la santé de certaines espèces sauvages de l’Arctique.
  7. L’exposition au mercure et a la plupart des POP diminue de façon générale chez les habitants du Nord, mais le mercure reste problématique dans certaines régions.
  8. Les aliments traditionnels/prélevés dans la nature restent importants pour le maintien de la saine alimentation des habitants du Nord.
  9. L’exposition aux contaminants présents dans le milieu arctique est associée à des effets sur la santé des habitants.
  10. Il est essentiel de poursuivre l’action internationale pour réduire le niveau des contaminants dans l’Arctique.

Orientations futures du Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord :

(orientations adaptées du rapport de 2014 Les contaminants dans le nord du Canada : Sommaire à l’intention des décideurs)

Pour ce qui est de la surveillance environnementale et de la recherche, le PLCN :

  • continuera à jouer un rôle crucial dans la détection de nouvelles substances chimiques contaminants préoccupantes dans l’Arctique et examinera et peaufinera continuellement sa liste de contaminants préoccupants;
  • améliorera la mesure des tendances à long terme du mercure et des POP en comblant les lacunes dans la couverture géographique;
  • effectuera plus de recherches pour comprendre les effets des changements climatiques et prévoir leurs incidences sur la dynamique des contaminants et les risques pour l’écosystème et la santé humaine;
  • élargira la surveillance communautaire qui renforce les capacités scientifiques dans le Nord et optimise l’utilisation des connaissances traditionnelles;

Pour ce qui est de la santé humaine, de la surveillance et de l’évaluation du risque, le PLCN :

  • en collaboration avec les autorités sanitaires régionales et territoriales, répondra aux préoccupations actuelles en matière de santé publique en lien avec les contaminants et la salubrité des aliments :
    • en comparant les risques associes a l’exposition aux POP et au mercure au large éventail d’avantages que présente la consommation des aliments traditionnels/prélevés dans la nature;
    • en élargissant la surveillance de l’exposition des populations humaines de tout le Nord aux contaminants ainsi que les travaux de recherche sur les effets éventuels sur la santé, en collaboration avec les collectivités nordiques, afin de fournir de l’information à jour aux responsables de la santé publique;

Pour ce qui est de la communication et de la sensibilisation, le PLCN :

  • communiquera les conclusions des recherches et de l’information sur les contaminants et les risques aux habitants du Nord dans le contexte de messages sanitaires et environnementaux sur des sujets plus vastes (p. ex. les changements climatiques). Des messages opportuns et adaptes a la culture des collectivités seront élaborés et diffuses en collaboration avec les autorités sanitaires régionales et les autres porte- paroles appropries, et l’efficacité de ces initiatives de communication sera évaluée;
  • veillera à ce que ses données et son information soient efficacement communiquées a des réseaux internationaux importants, comme le PSEA et les plans de surveillance mondiaux prévus par les conventions de Stockholm et de Minamata afin d’évaluer l’efficacité de la règlementation mondiale.

Projets financés en 2015-2016
Titre du projet Chef principal du projet
Santé humaine
Élaboration de valeurs-guides relatives a la concentration sanguine des polluants organiques persistants dans l’Arctique canadien (deuxième année) L. Chan
Les éléments nutritifs présents dans les aliments traditionnels assurent-ils une protection contre la toxicité du mercure et les maladies cardiometaboliques? Intégration des données scientifiques de pointe et mobilisation des connaissances pour la santé des Nunavimmiut (deuxième année) P. Ayotte
Un apport élevé de sélénium provenant du réseau trophique marin pendant la grossesse et l’enfance a-t-il un effet neuro-toxique ou atténuent- il les effets indésirables de l’exposition au methylmercure sur le développement de l’enfant? G. Muckle
Tukisinirlungniq : comprendre les risques et les avantages lies a la consommation du beluga a Arviat (Nunavut) S. Tagalik
Quantification de l’effet des transitions alimentaires provisoires et permanentes dans le Nord sur l’exposition humaine aux polluants organiques et au mercure F. Wania
Polymorphismes génétiques pour améliorer l’interprétation de données sur l’exposition aux contaminants et les risques liés aux contaminants chez les Inuits N. Basu
Biosurveillance des contaminants dans les Territoires du Nord-Ouest : étude des liens qui existent entre l’exposition aux contaminants, l’état nutritionnel et les aliments traditionnels B. Laird
Projet pilote d’enquête sur les liens entre l’exposition aux contaminants, l’état nutritionnel et d’utilisation d’aliments prélevés dans la nature dans la région de Sahtu D. Simmons
Surveillance communautaire et recherche
Concentrations de mercure dans des espèces comestibles de poissons présents dans des lacs utilises par des membres de la collectivité du Dehcho, avec insistance sur le choix et la perception du risque lie à la consommation d’aliments traditionnels G. Low
Surveillance communautaire de l’omble chevalier au Nunatsiavut : renforcement des capacités et acquisition de connaissances R. Laing
Beluga de Paulatuk : indicateurs de la santé et indicateurs d’observation locaux D. Ruben
Programme de surveillance de l’écosystème aquatique des Tłı̨chǫ (PSEAT) J. Pellissey
Renforcement de la surveillance communautaire des changements qui surviennent dans les écosystèmes dans la région désignée des Inuvialuits en combinant les connaissances scientifiques occidentales et les connaissances écologiques traditionnelles et locales V. Gillman
Mercure dans les poissons d’Old Crow (Yukon) W. Josie
Initiative de recherche du réseau de l’est de la baie d’Hudson sur l’accumulation de métaux dans le réseau trophique marin de la région J. Heath
Retracer l’origine de la contamination au mercure des lacs et des poissons de la région de la Première Nation de Jean Marie River M. Ireland  
Programme de santé des bœufs musques : contaminants dans les aliments traditionnels de la région de Kitikmeot au Nunavut L-M. LeClerc
Comprendre les concentrations de contaminants présents dans les poissons du lac Kluane au Yukon qui sont consommes de façon régulière M. Alatini
Surveillance et recherché environnementales
Surveillance atmosphérique des contaminants du Nord : mesure des polluants organiques H. Hung
Mesures du mercure à Alert, au Nunavut, et au lac Little Fox, au Yukon A. Steffen
Réseau d’échantillonnage atmosphérique passif de mesure des polluants organiques et du mercure H. Hung
Tendances temporelles des polluants organiques persistants et des métaux chez le phoque annelé de l’Arctique canadien M. Houde
Tendances temporelles et spatiales des contaminants organiques et métalliques/ élémentaires classiques et émergents chez l’ours blanc du Canada R. Letcher
Mise à jour sur les concentrations de mercure chez les belugas de l’ile Hendrickson et de Sanikiluaq G. Stern
Tendances temporelles relatives aux composes organohalogènés chez les belugas de l’Arctique canadien G. Stern
Tendances temporelles des contaminants dans les œufs des oiseaux de mer en Arctique B. Braune
Tendances temporelles et variations spatiales du mercure chez l’omble chevalier anadrome dans la région de Cambridge Bay, au Nunavut M. Evans
Tendances temporelles des polluants organiques persistants et du mercure chez l’omble chevalier dulcicole de l’Extrême- Arctique D. Muir
Tendances spatiales et à long terme des contaminants organiques persistants et des métaux chez les touladis et les lottes des Territoires du Nord-Ouest M. Evans
Études des tendances temporelles des métaux traces et des contaminants organiques halogènes, y compris des composes persistants nouveaux et émergents, chez la lotte du fleuve Mackenzie a Fort Good Hope (Territoires du Nord-Ouest) G. Stern
Métaux traces et contaminants organohalogènés chez les poissons de certains lacs au Yukon : étude des tendances temporelles et spatiales G. Stern
Programme de surveillance des contaminants dans le caribou de l’Arctique M. Gamberg
Surveillance communautaire de l’eau de mer en vue d’y trouver des contaminants organiques et du mercure dans l’Arctique canadien D. Muir
Enquête sur les effets toxiques du mercure chez l’omble chevalier dulcicole N. Basu
Variation spatiale des communautés de poissons-proies et des concentrations de contaminants dans l’Arctique canadien : Évaluation des polluants organiques persistants, du sélénium et des acides gras candidats A. Fisk
Charge et rétention des métaux dans les lacs de la toundra arctique durant le ruissellement printanier M. Richardson
Polluants organiques persistants dans l’air, l’eau et les sédiments de l’archipel canadien L. Jantunen
Concentrations de mercure et de métaux á l’état de traces et effets sur les indicateurs de santé chez un oiseau marin nordique G. Gilchrist
Apports en mercure, en composes perfluorés et en produits ignifuges organophosphorés dus au dégel des glaciers, des sols et du pergélisol vers un bassin hydrographique vierge dans l’Extrême-Arctique, dans le parc national du Canada Quttinirpaaq, au nord de l’ile d’Ellesmere au Nunavut V. St. Louis
Tendances temporelles des dépôts de polluants émergents au moyen d’un échantillonnage par carottage de la glace sur la calotte glaciaire de Devon C. Young
Communication, capacites et la sensibilisation
Comité sur les contaminants environnementaux du Nunavut (CCEN) L. Kydd
Comité de la nutrition et de la santé du Nunavik : Coordination et apprentissage fondes sur la recherche sur les contaminants au Nunavik E. Labranche
Chercheuse sur les contaminants dans le Nord : Diffusion des renseignements dans la région du Nunatsiavut grâce aux différents types de medias, et collaboration avec les éducateurs pour faire découvrir aux jeunes les méthodes traditionnelles et scientifiques de récolte et d’échantillonnage d’aliments traditionnels. L. Pijogge
Coordination, participation et communication : évolution des responsabilités du conseiller en recherche inuite du Nunatsiavut, au bénéfice des Inuits et de leurs collectivités C. Pamak
Produits de communications, de renforcement des capacités et de sensibilisation du PLCN a l’intention des décideurs et des collectivités de la région désignée des Inuvialuit S. O’Hara
Conseiller en recherche inuite au Nunavik M. Barrett
Atelier sur les contaminants des espèces sauvages : Associer les espèces sauvages et la santé humaine dans le cadre d’un atelier pratiqué J. Shirley
Rencontre communautaire dans la RDI : Diffuser les connaissances sur les belugas V. Gillman
Coordination du programme et partenariats autochtones
Coordination et administration nationales du Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord et facilitation de l’action internationale relative au transport a grande distance de contaminants dans l’Arctique S. Kalhok Bourque
Conseil des Premières Nations du Yukon - Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord B. Van Dijken
Participation de la Nation dénée au Comite de gestion national du PLCN et au Comité régional des contaminants des Territoires du Nord-Ouest (CRCTNO) R. Pangowish
Coordination nationale de l’Inuit Tapiriit Kanatami dans le cadre Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord E. Loring
Conseil circumpolaire inuit – Activités du Canada visant à appuyer les instruments et les activités de lutte contre les contaminants circumpolaires et mondiaux E. Kruemmel
Date de modification :